Les causes de la polyphagie

La polyphagie, également appelée hyperphagie, est le terme médical désignant une faim excessive ou extrême. Elle est différente de l’augmentation de l’appétit après un exercice ou une autre activité physique. Si, dans ces cas, votre niveau de faim revient à la normale après avoir mangé, la polyphagie ne disparaît pas si vous mangez davantage. Il faut plutôt s’attaquer à la cause sous-jacente de votre polyphagie. Plusieurs pathologies peuvent être à l’origine de la polyphagie.

Hypoglycémie ou hyperthyroïdie

L’hypoglycémie est une baisse du taux de sucre dans le sang. Bien qu’elle survienne le plus souvent chez les personnes diabétiques, elle peut arriver à n’importe qui. Les vertiges, le maux de tête, l’incapacité à se concentrer, les tremblements, la transpiration, les changements de personnalité sont aussi des symptômes de l’hypoglycémie.

L’hyperthyroïdie est une condition dans laquelle votre thyroïde fonctionne trop rapidement. La thyroïde est une glande qui produit des hormones qui contrôlent de nombreuses fonctions corporelles. L’une des fonctions des hormones thyroïdiennes est de contrôler le métabolisme, de sorte que votre appétit peut augmenter si vous avez trop d’hormones thyroïdiennes. Les symptômes sont  : transpiration, perte de poids, nervosité, perte de cheveux, difficultés à dormir. Rendez-vous sur le site objectif-minceur.fr pour plus d’infos sur l’alimentation équilibrée.

Le syndrome prémenstruel (SPM) et le manque de sommeil

Les changements hormonaux associés au cycle mensuel d’une femme peuvent vous donner extrêmement faim juste avant vos règles. Les pics d’œstrogènes et de progestérone et la diminution de la sérotonine entraînent des envies intenses de glucides et de graisses. Les signes que vous avez le syndrome prémenstruel sont : irritabilité et sautes d’humeur, ballonnements, flatulences, fatigue, la diarrhée.

Si vous ne dormez pas suffisamment, votre corps aura plus de mal à contrôler les niveaux d’hormones qui régulent la faim. En plus d’avoir très faim, vous pouvez manger des aliments plus caloriques que d’habitude. La qualité du sommeil a également son importance. L’apnée du sommeil et d’autres troubles du sommeil peuvent également vous pousser à manger davantage. Si vous manquez de sommeil, vous pouvez également remarquer les symptômes suivants : une somnolence diurne, des changements d’humeur, des problèmes de mémoire, des difficultés de concentration.

Le stress et votre régime alimentaire

Lorsque vous êtes stressé, votre corps libère une grande quantité d’une hormone appelée cortisol. Le cortisol peut vous donner faim. Une faim extrême lorsque vous êtes stressé ou anxieux peut également être une réponse émotionnelle. Vous utilisez peut-être la nourriture pour essayer de faire face à des émotions négatives, que ce soit consciemment ou inconsciemment. Le stress peut également avoir d’autres symptômes physiques, tels que : un manque d’énergie, des douleurs inexpliquées, une insomnie, des rhumes fréquents, des maux d’estomac.

Si vous consommez beaucoup d’aliments contenant des glucides et des graisses malsains, comme le pain blanc ou les fast-foods, vous risquez d’avoir de nouveau faim très rapidement après avoir mangé. Cela est dû au fait que ces aliments manquent de nutriments qui vous rassasient, comme les fibres et les protéines. Essayez de manger davantage : de fruits et de légumes, des céréales complètes, des haricots, de viande et de poisson maigres. Il y a aussi d’autres symptômes d’un régime alimentaire insuffisamment nutritif : la perte ou la prise de poids, fatigue, perte ou raréfaction des cheveux, inflammation ou saignement des gencives, difficulté à se concentrer ou à se souvenir de certaines choses.

Le diabète

La polyphagie peut être un signe de diabète. Lorsque vous mangez, votre organisme transforme les aliments en glucose. Il utilise ensuite une hormone appelée insuline pour faire passer le glucose de votre sang à vos cellules. Vos cellules utilisent ensuite ce glucose pour produire de l’énergie et assurer les fonctions normales de l’organisme. Si vous êtes diabétique, votre organisme ne peut pas produire d’insuline (type 1) ou ne l’utilise pas correctement (type 2). Par conséquent, le glucose reste plus longtemps dans votre sang et est éliminé par les urines au lieu d’aller dans les cellules. Cela signifie que les cellules n’ont pas l’énergie dont elles ont besoin pour fonctionner correctement. Lorsque cela se produit, vos cellules vous signalent que vous devez continuer à manger pour obtenir le glucose dont elles ont besoin. Vous pouvez avoir très faim. Vous pouvez également avoir  d’autres signes comme : des mictions fréquentes, un soif excessive, une  perte de poids inexpliquée, une vision floue, une cicatrisation lente des plaies. Les personnes atteintes de diabète ont également un risque plus élevé de développer une hyperglycémie, en raison de la prise de médicaments pour contrôler l’hyperglycémie. Cette dérnière peut également entraîner une polyphagie chez les personnes atteintes de diabète.

Si vous avez une faim extrême, une soif excessive ou une miction excessive, vous devez consulter un médecin pour un test de diabète. Deux de ces symptômes peuvent indiquer un diabète. Vous devez également consulter votre médecin si vous présentez les symptômes de l’une des autres causes possibles de polyphagie, ou si votre faim a un impact négatif sur votre vie quotidienne.

 

 

Suivre un programme alimentaire efficace pour perdre du poids
Comment utiliser et prendre le C9 Forever ?